conférences

L'histoire créa le Tango, le Tango raconte l'histoire


« Le Tango est le paysage le plus original de Buenos Aires, il raconte son histoire, il est un document, mais aussi le témoin du drame individuel, intime. Le tango raconte et accompagne… »


L'objectif de cette conférence est d'analyser la réalité économique et sociale au sein de la naissante société dans la région du Rio de la Plata au moment de l'apparition du tango : conséquence et témoin des changements et transformations.
 

Nous développons le sujet à travers diverses approches et illustrations :

Les sujets à développer sont :

Ces sujets sont abordés à partir des documents comme les textes (traduits) de tango ou autres documents et illustrés par des documents auditifs ou photographiques.


En ce qui concerne l'évolution du tango, nous abordons les sujets suivants :

(Il resterait à analyser l'évolution du tango dans les étapes suivantes à sa formation, mais cette conférence est essentiellement consacrée à l'analyse de causes économiques et sociales ; ce sujet fera l'objet d'une autre conférence en projet).


Exemple de la présentation des sujets

L'arrivée de l'immigrant et sa détresse :

Toute la conférence est enrichie de références et d'introductions de phrases d'écrivains, poètes ou historiens en relation avec le sujet traité dans l'intention d'intégrer littérature, art et histoire comme une partie de la même réalité.

Dans ce cas là on introduit avec cette phrase :
Je lance cette portée musicale où l'histoire titube son tragique rythme.
Les voulez vous ou non, j'appuie sur le Play de ce recueil mémoriel de chansons. Pedro Lambel

Présentation du texte du tango « La Violeta » : lecture du texte en français
(Support sur écran : power point)

Suit la présentation du texte, l'écoute et la projection des photos sur l'écran. (Je présente ici seulement le commencement du texte qui dans la conférence est en totalité)

La violeta" de Nicolás Olivari y Cátulo Castillo Canta Carlos Gardel

Con el codo en la mesa mugrienta
y la vista clavada en un sueño,
piensa el tano Domingo Polenta
en el drama de su inmigración.
Y en la sucia cantina que canta
la nostalgia del viejo paese
desafina su ronca garganta
ya curtida de vino carlón

 

"La violeta" de Nicolás Olivari et Catulo Castillo chante Carlos Gardel

Le coude sur la table crasseuse
Et les yeux cloués dans un rêve
Le rital Domingo Polenta pense
Au drame de son immigration
Et dans la sale buvette qui chante
La nostalgie de son vieux paese
tannée de gros rouge
sa gorge rauque dérape.

copyright © judit maian 2014 tous droits réservés